07/06/2014

Minimalisme: principe n° 2 "L'outil intégré dans la tâche"

Oui, mais, ... qu'est-ce que cela veut dire au moment de la conception de la documentation ?


Anchor the tool in the task domain

Disons : "l'outil doit être considéré par rapport à la tâche"
Dr. Hans van der Meij nous l'explique : 
  • For most users, an application is a tool they want to use to achieve objectives in their own task domain. 
  • The tool is merely a means; it is almost never an end in itself. 
  • The designer should therefore select or design instructional activities that are real tasks.

Les vraies tâches : comment les approcher ?

Il s'agit, entre autre, de prendre en compte l'utilisateur (et non pas l'outil) avec :

  • son environnement de travail / ses conditions de travail 
  • son savoir-faire / sa formation initiale et continue 
________________________________________

Sergio, le monteur

Par exemple, Sergio,expert monteur de lignes électriques, aimerait beaucoup que la documentation fournie pour les nouveaux boîtiers de raccordement soit adaptée à
son savoir-faire existant, mais aussi à ses conditions de travail.

Pour cela,  le rédacteur prend soin de fournir un plan détaillé des circuits des boîtiers, convaincu que cette illustration sera utile au monteur.
Pour que ce soit clair, il le fait imprimer au format A3, le tout bien plié dans le manuel papier au format A4. Beau travail.

Au moment de grimper au poteauSergio, de son côté,vérifie son équipement : vêtements de protection, chaussures de sécurité, casque, gants de protection, harnais, outillage et
"grimpettes".

Question : où va-t-il maintenant glisser le manuel d'installation? 
Ingénieux, Sergio, vient de trouver une place dans une poche externe du pantalon.

Et c'est parti pour l'ascension avec grimpettes !

________________________________________

Le rédacteur a pensé à tout... sauf à l'essentiel

 Environnement de travail

En équilibre sur son poteau, Sergio veut vérifier un détail du montage du boîtier. 

  • Comment atteindre l'information pertinente si son environnement de travail joue les trouble-fêtes ? 
  • Comment déplier le schéma de montage au format A3 par grand vent, sous la pluie, ... ou parce qu'il doit impérativement porter des gants ?
Retour à la case départ : le manuel est inutilisable dans les véritables conditions de travail.

Savoir-faire : formation initiale, formation continue

Mais, fichtre, pourquoi est-ce que l'installateur ne lit pas le manuel si bien ciselé pour lui ?


Et bien tout simplement parce qu'il se base sur son savoir-faire. Ce n'est pas dans VOTRE manuel qu'il apprend le métier. C'est au moment de sa formation initiale.

Ensuite, il conforte son savoir par transmission par les "anciens". Dans le cas de Sergio, ils sont toujours deux monteurs pour une installation. La transmission de savoir se fait donc sans intermédiaire et in situ.

Donc, il n'est pas nécessaire de lui expliquer les dangers de l'électricité à haute tension ! Il le sait mieux que le rédacteur et depuis son premier cours !

En formation continue, nombreuses entreprises chargés de travaux dangereux organisent des réunions régulières  avec tous les opérateurs pour analyser une ou deux procédures  du manuel.
_____________________________________________________
Alors que faire ? 
Le rédacteur doit-il tout simplement abandonner le traditionnel "Guide d'installation" 
inutilisable en situation réelle ?

Non, il optera plutôt pour un manuel basé sur le minimalisme en :
  • prévoyant des fiches cartonnées pour les infos indispensables
  • envisageant la migration des fiches sur support mobile  
  • proposant des supports de formation continue (gamification, bandes dessinées, videos, etc.


... et en évitant de démarrer une section du manuel par "1ère étape - coupez le courant". Sergio le sait depuis longtemps !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire